Argentine – Décembre 2016

En Italie, on l’appellerait la dolce vita. D’ailleurs, de l’Italie, il y en a à tous les coins de rue. Glace au mascarpone, escalope milanaise, nappes blanches et petits cafés serrés.

L’Argentine que nous avons connu a plus d’une joie dans sa pampa. Elle est fabuleuse pour croquer la vie à pleines dents.

Rire, embrasser, boire, manger, sortir, danser.
Tendre la joue à qui passe par là, se régaler d’un morceau de viande aussi tendre que cette bise sur notre joue. L’arroser d’un Malbec au caractère bien trempé.

Rire. Boire un verre de Fernet et rire encore plus fort. Manger des crèmes glacées. Encore et encore.

Profiter. Traîner.

Errer dans les rues, se moquer de la chaleur étouffante. Se laisser envoûter par deux danseurs de tango qui eux aussi, joue contre joue, s’en moquent comme ils se moquent de tout, si ce n’est du rythme lent de la musique qui les porte.

Aller au théâtre pour voir Cyrano renaître et contempler Borges.

À Buenos Aires, la vie paraît si douce.
Et puis, soudain, les klaxons, les milliers d’automobiles, les avenues à dix voies, les bus filant à folle allure dès que s’entrouvre une brèche dans le trafic.
Et les cris. De joie après un match gagné par la Boca ou de détresse après un match volé à la Boca.

À Buenos Aires, on vit. On ne fait pas semblant. On en fait parfois trop pour signifier son mécontentement, mais l’on est toujours sincère quand il s’agit de montrer son engouement. La buena onda doit toujours être de mise.
Malgré les tours que joue l’économie désastreuse aux fiers argentins, chacun tâche d’être heureux.

C’est sur cette belle pause dans le voyage que nous terminons notre périple sud-américain.
Une pointe de nostalgie nous pique déjà à l’idée de quitter les accents chantants du monde latino.

Et traverser aussi vite un océan pour se retrouver bientôt en Océanie paraît presque incongru. Il est loin le temps des bateaux qui faisaient lentement defiler les latitudes.

Mais qu’importe, c’est une nouvelle borne sur notre route qui affleure à l’horizon. La Nouvelle-Zélande sera notre prochain eden.
Joyeux Noël à tous

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s